Publié dans Interviews

Interview Nathalie Marie

NM

Comme toujours je reviens avec une interview. Quel régal d’avoir pu papoter avec cette grande auteure qu’est Nathalie Marie, j’ai lu nombre de ses livres, beaucoup m’ont plu, ma dernière lecture était mitigée pour les raisons que j’avais évoquées et qui m’incombaient en plus. Demain son 2ème tome Les Lopcande sera dispo sur Adam et on a tous hâte 💗
Ravie de vous présenter cette auteure talentueuse pleine d’esprit et d’un humour indéniable.

◾️Merci d’avoir accepté cette interview, peux-tu te présenter aux lecteurs, ta vie d’auteur mais aussi de manière plus personnelle si possible ?

Bonjour,
Que vous dire… mon prénom est le même, dans la vraie vie et dans ma vie d’auteur : Nathalie. Marie est mon deuxième prénom. Ainsi, je peux me reconnaître.
Je vis à la campagne, dans un village de Seine-et-Marne, pas très loin de la grande ville , à une heure de Paris.
Je travaille dans le domaine de l’éducation, dans un lycée général. Je rêve de prendre ma retraite à 50 ans (je devrais donc déjà y être) et de passer une partie de mon temps à ne rien faire, simplement à rêvasser, ce que je suis en train de faire en racontant une telle impossibilité, à plus d’un titre. Lol !
Je vis dans une maison que j’appelle « ma grotte », en ermite. J’aime la solitude, mon monde est peuplé de livres, il est bien moins inquiétant que le monde réel.

◾️Qu’est-ce qui t’a donné envie d’écrire des livres ?

J’ai cette envie depuis l’âge de 15 ans. J’ai toujours aimé lire, depuis toute petite. Ce désir, absolu, est né après certaines lectures : L’amant de Marguerite Duras a été pour moi un choc littéraire. Sa danse des mots m’a subjuguée aux larmes. Le petit prince m’a aussi donné envie d’écrire, tout comme Désert de Le Clezio ou Antigone de Anouilh. La lecture, mon amour de la lecture, m’a donné envie d’écrire.

◾️Quel est le titre de ton premier livre ? Quand l’as-tu publié ?

Le premier livre que j’ai écrit est Lui. Je l’ai d’abord posté sur Fiction Press l’été 2013, de mémoire. Il a été publié en janvier 2017 (j’en profite pour dire que je suis tombée en amour de sa couverture).*
*Je vous ai mis ladite couverture en photo

◾️As-tu d’autres passions que l’écriture ?

J’ai fait des études d’arts graphiques et d’arts plastiques. J’aime l’art, la peinture, des grottes de Lascaux à Rothko, en passant par Raphaël, Toulouse Lautrec ou Paul Klee. Je suis amoureuse des visages de Madone dans la peinture. Bien sûr, j’aime la littérature, avec une prédilection pour le 19ème siècle, et je suis une grande fan de polars. Mon autre grande passion est la tranquillité et le silence, la solitude.

◾️Où écris-tu ? À quel moment de la journée ?

J’écris assise sur mon canapé, mon ordi portable sur les genoux (de la taille d’un grand cahier) et je m’exile régulièrement à l’extérieur pour profiter de mon addiction, le tabac. Je n’ai pas de moments privilégiés, c’est quand ça me prend et quand c’est possible.

◾️Question bateau mais où trouves-tu ton inspiration ?

Dans la vie, la mienne et celles des autres, connues ou inconnues. J’ai certainement aussi une masse de données tirée de mes lectures, de la télé, de la radio, vue ou entendue, emmagasinée dans mon cerveau, quelque part. Mes rêves, mes idéaux, mes goûts et mes dégoûts sont aussi de bons vecteurs.
Pour exemples, Dans ses pas est né après avoir écouté un reportage sur France Culture. Idem pour le métier de Pi, l’idée m’est venue de la même façon. Tu m’as promis, c’est parti de la chanson de Kyo « Une dernière danse » que je trouvais très belle.

◾️Improvises-tu au fil de l’histoire ou connais-tu la fin avant ?

Jusque maintenant, je ne savais rien de ce que j’allais écrire avant de débuter un roman. Je commençais par une première phrase, avec en tête un personnage, et je suivais le mouvement. Parfois, un sentiment guidait l’ensemble. Par exemple, pour Lui, je voulais exploiter la douleur, intense, ingérable, et l’amour absolu. Après plus d’une vingtaine de romans et nouvelles, j’ai maintenant besoin de réfléchir à ce que je veux ou ce que je vais écrire, de visualiser un peu les choses. C’est compliqué pour moi car, jusque-là, j’écrivais à l’instinct, les mots se déversaient de moi. Là, je dois réfléchir, imaginer, etc… C’est devenu plus du travail qu’autre chose et c’est une adaptation difficile pour moi.

◾️Écris-tu des choses que tu ne montres à personne, et si oui de quel genre ?

Non, je ne crois pas. Tout ce que j’ai écrit a été lu, publié ou non. J’ai peut-être jeté ou oublié des débuts de romans, simplement parce que je ne les aimais pas ou qu’ils m’ennuyaient ou que je n’avais pas envie de les finir.

◾️Comment t’es venue l’idée de publier ?

L’idée n’est pas venue de moi, je n’aurais jamais eu cette audace de moi-même. Je ne pensais pas que mes écrits puissent avoir une quelconque valeur pour l’édition. Au fond de moi, je ne le crois toujours pas. Mais puisque j’ai des lecteurs, alors je les laisse en juger. En fait, ce sont les lecteurs qui m’ont amenée à publier, lorsque j’ai posté Loup sur FictionPress. Ils m’ont sollicitée dans ce sens. En même temps, j’ai été contacté par le blog Mix de plaisirs et j’ai réalisé, à ma grande stupeur, qu’on parlait de mes écrits. À force d’encouragements, j’ai fini par me payer le culot de soumettre Loup à une maison d’édition. Je n’ai jamais eu de réponse, mais après ce premier pas, je me suis lancée. Je crois que je n’ai toujours pas réalisé. La Nathalie ordinaire observe la Nathalie auteur avec plaisir et amusement, tout en se sentant un peu décalée, comme extérieure à elle-même.

◾️Qu’éprouves-tu avant la sortie d’un roman ?

Au début, il y avait beaucoup d’impatience, de fébrilité et d’angoisse. J’étais à l’affut du premier avis en espérant que ce ne serait pas un commentaire trop négatif. Mon état de vie était assujetti aux avis et commentaires. C’était horrible. Aujourd’hui, ce n’est plus comme ça. J’ai pris du recul. La sortie d’un livre est presque un jour comme les autres, même si je continue de guetter les premiers avis. Mais cela ne me bouleverse plus comme c’était le cas au début. Le monde de l’édition m’a un peu cassée, je dois l’avouer. Il n’a plus tant d’impact sur moi. Après tout, je ne suis qu’une conteuse d’histoires. Mes textes n’ont pas l’ambition de révolutionner le monde, mais simplement d’apporter un peu d’évasion à celles et ceux qui me liront. C’est important, mais pas fondamental.

◾️Si tu pouvais te réincarner en super héros hyper badass, tu serais un mix de quoi ?

Aucune idée. J’aime les gens ordinaires. Ce sont eux les héros du quotidien. Ce sont eux qui peuvent changer le monde, en bien ou en mal.
Je vais tout de même essayer de jouer le jeu… J’aime bien Wonder Woman 
Sinon… hum, la beauté de Sophie Marceau, l’intelligence de Jodie Foster, le charisme de Martin Luther King, le courage de l’Abbé Pierre, le génie de Victor Hugo, la bienveillance de Mère Teresa, la sensualité de Monica Belluci… Ok, stop ! Je suis en train de fabriquer un monstre.

◾️Raconte-moi une anecdote drôle ou gênante que tu as vécue en tant qu’auteure

Le salon de Mons en Belgique (qui a été aussi mon premier salon en tant qu’auteur). J’étais stressée, comme à chaque fois que je fais des dédicaces, et mon Italia (une lectrice de la première heure) qui arrive avec une pile de mes livres. Mon Dieu !, j’étais déjà très angoissée, là, j’ai paniqué. Lol ! Un beau souvenir avec une belle personne. Cela m’est arrivé plusieurs fois depuis. Maintenant, ça me fait rire avant tout autre chose.

◾️Peux-tu me parler de ton prochain projet ?

J’ai un planning de rééditions assez chargé pour 2020 (avec Mix Editions) : Loup, AdamLoup, Sunny Boy, Dans ses pas, Tentation ; l’intégrale de Lui et deux recueils de mes nouvelles. Des inédits aussi : FrèreLoup et LouLoup, et un roman contemporain : Et si…
Après tout ça, eh bien, il sera temps de me remettre à écrire. C’est devenu compliqué, car je n’arrive plus à conjuguer mon travail et l’écriture. J’ai le cerveau trop pris. Cependant, dans ma tête, il y a au moins quatre idées de roman. J’ai plus envie d’écrire du policier et/ou fantasy. J’ai encore un ou deux textes à corriger avant de les soumettre et un roman bien entamé (fantasy/vampires) pour lequel je n’ai pas d’opinion pour l’instant (ce qui signifie que je ne sais pas s’il vaut la peine que je le continue).

◾️TON PORTRAIT CHINOIS, si tu étais…

Un livre : Difficile… L’amant de Marguerite Duras ou Le petit prince de Saint-Ex ou… d’accord, j’arrête 

Une chanson : Une chanson de Jacques Brel… Disons, Les amants.

Un film : Je ne suis absolument pas cinéphile (pas de télé depuis des années et je ne vais pas au cinéma), ce sera donc un vieux film. Hum… Talons aiguilles de Pedro Almodóvar, peut-être. C’est en tout cas celui qui m’est venu en premier à l’esprit.

Un objet : Un livre.

Le personnage d’un de tes romans : Là aussi, c’est difficile… Mon jeune amoureux (Lui) ou Léandre (Mon ciel dans tes yeux).
Un animal : Un éléphant ou un tigre du Bengale, pas pour les mêmes raisons. Lol !

Un gros mot : Un seul ?! C’est dur ! : Putain ! (en général, suivi de « de merde » ou « fait chier »).

Un souvenir : La première fois où j’ai mis les pieds à Livres Paris en tant qu’auteur. Je me suis demandée ce que je foutais là. Je ne me sentais absolument pas à ma place. J’étais déphasée, tout en faisant ce que je pouvais pour ne pas le montrer. Livres Paris me fera toujours cet effet, je crois. Trop de standing pour un petit auteur comme moi.

∴ JE TE LAISSE LA PAROLE

Eh bien, merci d’avoir pris le temps et la peine de me lire, d’autant plus que vous avez certainement remarqué à quel point je suis bavarde.
Merci aussi à ceux qui me lisent.
Je vous souhaite à tous une magnifique année 2020, pleine de belles surprises, d’enthousiasme, de joies et d’espoir.

∴ TES ROMANS :

Lui ; L’Amoureux ; Eux ; Mon ciel dans tes yeux ; L’Attente ; L’Improbable ; Nolan & Touzani : Les voix du passé, Un monde d’ombre et Par-delà les illusions ; Le petit génie, Pierre, dit Pi ; Tu m’as promis ; Sunny Boy ; Croire ; Les Lopcande : Loup, AdamLoup (sortie le 16 janvier) et FrèreLoup (sortie le 20 février) ; Tentation ; Cyël ; Dans ses pas.

∴ TES NOUVELLES :

Des ailes ; Tristan ou une vie à conquérir.

∴ OU TE SUIVRE/TE CONTACTER :

Page Facebook : https://www.facebook.com/Nathalie-Marie-515208658862770/?__tn__=%2Cd%2CP-R&eid=ARBJiNPaHB2o-CQbfUkbv9US4DkEcBBBBxb7H8VgfliTsEwC_3GGxKytIG0MGOJ2uUcpqgLrWIstXpH_

Profil Facebook : https://www.facebook.com/nathalie.marie.9693

 

70330642_508858549899027_6719672399849062400_n

Auteur :

Amoureuse folle des livres, je prends plaisir à découvrir et faire découvrir des pépites littéraires. J'aime donner mes avis, toujours construits dans le but de transmettre mon ressenti et je l’espère susciter la curiosité. Mon travail est toujours honnête vis à vis du lecteur mais également dans le respect des auteurs, un livre a toujours un public pour l’apprécier. A bientôt

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s